Paradoxe aphoristique à la mords-moi-le-noeud

Ranger ses papiers est une des activités les plus déprimantes que je connaisse ;
Ranger ses papiers est une des activités les plus satisfaisantes que je connaisse.
(à dire vite, et sans trop y réfléchir).

Cette entrée a été publiée dans Réflexions. Placez un signet sur le permalien.

0 Responses to Paradoxe aphoristique à la mords-moi-le-noeud

  1. PEROZE dit :

    J’AIME BIEN TES CONNERIES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.