14 610 jours

Il y a des gens qui dépriment au moment du passage d’une dizaine, ils pleurent avant, dépriment pendant, et remchent après. Pour ma part, même si je n’ai pas atteint tous les objectifs que je m’étais fixés il y a 1 an et demi (le projet Phénix est dans les choux, et Prométhée a du mal à atteindre la vitesse de croisière), j’ai quelques point d’étape satisfaisants (projets Mercure et Magnolia).
Mon frère me donne ce matin LA citation :

« Maintenant, j’ai passé l’âge de me faire repasser par des petits cons »
La tante Léontine dans « Faut pas prendre les enfants du bon dieu pour des canards sauvages », de et par Michel Audiard.

Bref, ça baigne.

Cette entrée a été publiée dans Perso. Placez un signet sur le permalien.

0 Responses to 14 610 jours

  1. mamz'elle dit :

    Hi Doc, bienvenue au club des quadras!
    si je suis la mer que m’importe la rive ?
    si je suis la rive que m’importe d’arriver?

  2. Docthib dit :

    Superbe. Z’êtes en verve, c’est le soleil qui vous inspire ? (ne répondez pas que c’est moi, je ne vous croirai pas 😉 )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.