Coup de gueule – ou idée

Faire payer une éco-taxe à tous les imprimeurs / diffuseurs de prospectus.
Chaque jour, je me tape d’ouvrir ma boite aux lettres, d’apporter une masse de papiers chez moi, puis d’ouvrir ma poubelle-à-papier-recyclé et de balancer dedans les prospectus (Carrefour, premier, de très loin, et la grande distribution en général, Leclerc, Franprix, ça crache du catalogue racoleur…). Puis je me tape d’ouvrir les enveloppes, et je jette les prospectus. Je le fais, parce que je suis un citoyen respectueux de l’environnement. Mais maintenant, si je prends mes 5-10mn par jour, plus les tiennes, plus celles de ta belle-mère, ça commence à chiffrer. Et je me dis que de taxer les diffuseurs de prospectus, ça serait probablement beaucoup plus rentable que de mettre un autocollant Stop Pub sur ma boite aux lettres.

Cette entrée a été publiée dans Verts de terre. Placez un signet sur le permalien.

0 Responses to Coup de gueule – ou idée

  1. tagada dit :

    Il existe une taxe, de l’ordre de huit centimes par tonne de papiers. Comparé à l’impact que cela peut avoir sur ta taxe d’ordures ménagères, puisque ces déchets doivent ensuite être retraités, ce montant de huit centimes est ridicule.

    Mais bon, c’est la France ça!

  2. Docthib dit :

    Roh, meu non, je suis qu’il y a d’autres pays moins bien lotis, ou bien (optimisme raisonneur emprunté à La grande Loulou), il doit y avoir un système dans le système qui permet de financer ce retraitement avec un peu plus que 0,08 € par tonne (8 millièmes de centimes d’euros par kilo, ça déchire ! (ce qui est bienvenu pour du papier).) Nous sommes quand même le pays des droits de l’homme et du téléphone BiBop !

  3. Cilou dit :

    J’ai mis un petit mot "Pas de publicités – merci" sur ma boîte aux lettres. C’est assez bien respecté par ceux qui distribuent les prospectus.
    Pas besoin d’un autocollant "officiel", un bout de papier que tu scotches suffit.
    Simple et efficace.

  4. JaÏ dit :

    Attention, ceci est une phrase sérieuse :

    Fiscalité & réglementation sont des outils formidables pour impulser des changements sociétals.
    Attention cependant à ne pas les multiplier dans tous les sens.

    Ainsi, je suis pour une taxe contre les motos bruyantes, pour une taxe contre les fromages qui puent (quand on les sort du réfrigérateur), pour une taxe contre moi-même quand je sors trop de conneries (cette taxe pourrait remplir les caisses de l’Etat).

  5. Docthib dit :

    @ Cilou : oui, mais ça résout pas tout le problème : ces prospectus seront toujours imprimés, même s’ils ne tombent plus dans ma boite. Ce que je voudrais, c’est taxer automatiquement l’imprimeur de prospectus.

    @ JaÏ : OK, j’ai compris, en même temps, taper dans le porte-monnaie, c’est souvent la tactique la plus efficace. Mais je suis d’accord, la Loi de laffer, trop d’impôt tue l’impôt etc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.