Fusil à couteaux

Check-list amendée, bagages entamés, iPod presque chargé, le compte à rebours est commencé.
Je m’en vais tutoyer les monts corses (ça se dit itxazu, en corse, non ?) et la mer (itxazu) en espérant rencontrer des jeunes filles dont le prénom rime avec burne nocturne.
Pour mon retour, il faudra être patient(e), j’ai des batteries à recharger et une électrolyse interne à refaire. Ne jouez pas trop avec le web 2.0 en mon absence, et si les sympathiques vendeurs de viagra pouvaient lâcher la grappe de mon bleug, ce serait aimable…
Kalispera.

Cette entrée a été publiée dans Blog. Placez un signet sur le permalien.

0 Responses to Fusil à couteaux

  1. Promis, je ne jouerais pas trop. C’est les vacances après tout, il faut savoir déconnecter !
    Tiens, c’est quoi ce nouveau site ? Une version beta ?! Attends Doc, bouge pas, je reviens !

  2. sur le GR 20(/20) da mare a monte il y a peu de bergères mais des bergers barbus et parfois cagoulés, ( sauf si vous restez à Porto Vecchio ou Sagone, là on trouve des bergères sans poil ) et qui répondent plutôt au nom de Doumé,Anto’, …vous nous raconterez ?
    Si vous alles faire un tour en Castagniccia, vous trouverez surement mon hamac …

  3. Gaelita dit :

    Espérons que les étudiantes basques traînent en Corse l’été… parce qu’à part Edurne, je vois mal quel prénom féminin rime avec saturne.
    En même temps je n’ai pas poussé la recherche très loin, juste qq articles plus bas.
    Bonne chance dans votre quête! On attend vos stats à la rentrée.

  4. brechon dit :

    Voici un peu de matière mon cher prof….

    http://www.dailymotion.com/video...

  5. Docthib dit :

    @ Julien : « quand tu partais nous on revenait » comme dit IAM.

    @ Lili : non, c’était pas la Castagniccia, c’était près de Savone (avec un V…) mais je me suis tapé des incursions dans la montagne… bien déserte. Non chèvres ni bergères, c’est bien la peine de mettre un short moulé sous vide avec poutrE apparente.

    @ Gaelita : je n’ai pas rencontré d’étudiante basque, ni génovéfaine, ni clodoaldienne, nib de nib. Mais ce n’était pas l’objectif premier : j’ai dormi, favorisé le silence, lu, nagé, et mangé tous les poissons qui se présentaient à moi. Tiens, il y a peut-être des sirènes qui ont des prénoms qui finissent en -urne ? Nepturne ? HAR HAR HAR !

    @ Brechon : c’est du propre. Est-ce que toutes ces personnes ont accepté que leur droit à l’image soit ainsi bafoué ? J’en doute… Il y a des (futurs) employeurs qui vont en profiter… 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.