Calibre 7.87

J’ai profité de ma semaine au Pays Basque pour tter des collines (itxazu) du cru. Et j’en ai profité, à l’aune d’une piste de stade, pour re-calibrer mon accéléromètre. Les aficionados de la course à pied se réfèreront aux étapes historiques de cette saga :

Pour les autres, résumé : j’ai un truc collé à ma chaussure comme une bernacle électronique à un rocher mouvant, et ce truc (un accéléromètre, terme marketing pour désigner un bête podomètre) mesure la distance parcourue. Mais il n’est pas bien étalonné, ou bien, plus probable, je ne suis plus un étalon. (silence appréciateur).
Je m’entraîne avec ce truc depuis un an et demi. Au début, avec les paramètres d’usine, soit un coefficient de 1.0, qui signifie (je crois) « une foulée mesurée par l’accéléromètre correspond à un mètre effectivement parcouru dans le monde réel« .
A l’occasion du semi-marathon de Paris, je me rends compte que les 21,1 km effectivement courus ont été mesurés en 21,88 km par le dit accéléromètre. La précision est discutable : je réajuste alors le coefficient interne du bouzin, passant de 1.0 à 21,1/21,88 = 0,9644, et je reprends l’entraînement, confiant.
Las, au marathon de Madrid, les 42,195 km (avérés, ô combien) deviennent 40,590 km mesurés. Soit, recalcul, un coefficient de 1,0395.
Enfin, au fond du pays basque, j’ai déniché une piste d’athlétisme, de 200m de long. J’ai donc recalibré le truc sur 1 km parcouru, en lui disant « là, tu vois, je vais courir 1 km ». Coefficient = 0,787.

En attendant le prochain re-calibrage, inéluctable, une idée : depuis que j’ai recalibré l’accéléromètre à 0,787 :

  • La mesure de la distance est correcte (j’ai refait un tour de piste, qui s’est terminé à 200 m mesurés pile poil)
  • Ma vitesse a baissé – tu m’étonnes, la mesure de la distance est plus faible. Ou comment se déprimer avec de l’électronique.

Ultime test, si j’ai le temps : une piste pas loin de chez moi, dans un quartier chelou, pour voir si l’architecte qui a perçu des pots de vin réalisé les travaux du stade a bien fait une piste de 400 m comme indiqué sur le site de la ville. Si ce n’est pas le cas, ce sera une double-déconvenue : j’ai un accéléromètre cyclothymique, et mes impôts locaux sont mal employés.

Cette entrée a été publiée dans Courir. Placez un signet sur le permalien.

0 Responses to Calibre 7.87

  1. Ghusse dit :

    Je crois que le problème ne vient pas de l’électronique mais bien du bonhomme qui porte l’appareil. Le bouzin ne fait que compter les pas.
    Si le coefficient ne fait que varier, c’est que ta distance de foulée est irrégulière.

    C’est quand même pas compliqué…

    Sinon qu’il te donne 21,88 au lieu de 21,1 c’était quand même du beau boulot : moins de 4% d’erreur. Moins de 10% sur un appareil de mesure, c’est génial !

    Il vaudrait mieux le laisser sur 1.0…

  2. Docthib dit :

    Merci Ghusse, c’est pas con, c’est même frappé au coin du bon sens. Bon, ça me désole de savoir que je ne suis plus un étalon, mais ton raisonnement est en effet assez imparable. Une autre solution, peut-être, serait de dire : mes foulées en entraînement sont régulières, tandis que celles en compétition ne le sont pas. Parce que j’avais oublié l’objectif : pouvoir m’entraîner sur une base fiable. Cela dit, en effet, une erreur de 4%, c’est pas la mort…

  3. Ulysse dit :

    Effectivement en lisant je me posais la question, comment des foulées peuvent elles être si régulières (surtout une une distance aussi importante qu’un marathon)?
    N’étant vraiment pas un coureur moi même tout me semble possible même si c’est trés étonnant.

    Sauf qu’en tant que simple piéton mes pas ne sont jamais les mêmes, je choisis soigneusement le bout de trottoir apte a recueillir l’empreinte de mes semelles, ça doit être un peu pareil en courant non?

    Doc pour le coup peut être vaudrait il mieux faire une moyenne entre le marathon et le semi marathon que de partir sur une distance aussi courte que 200m non?

  4. guigui dit :

    Trop bien vos blogs, M. Thib!
    Je vous ai jamais eu comme prof (filière paris-londres-berlin oblige) mais j’ai entendu pas mal de bien de vous.
    En plus, vous fréquentez des endroits très recommandables! (je parle du Pays Basque, pas de votre quartier "chelou", ni du quatter).
    A ce propos, une petite correction : on écrit Itxassou en français et Itsasu en basque. Pour la prononciation, ça donne "it -sa-sou" en français et "it-cha-chou" en basque.
    Au plaisir de vous croiser là-bas, peut-être!

  5. Docthib dit :

    @ Ulysse : je ne sais pas, Ulysse, mais ce que je peux te dire, c’est que, en courant, on est un peu moins attentif aux endroits où on marche. Certes, on évite les taupinières, mais sinon, on ne cherche pas – comme un enfant – à éviter "la mare au crocodiles" ou les fissures des trottoirs. Donc, a priori, non, je ne module pas ma foulée volontairement. En revanche, elle se réduit et s’aplatit, car je ne suis plus un étalon (soupir, bis).

    @ Guigui : merci pour vos compliments, revenez quand vous voulez, je vous paierai un coup de patxaran. Maintenant, je suis sorti avec une fille du pays basque, elle s’appelait Montagne en français, et (en phonétique) Itchassou en basque. Un partout au fronton, à vous d’engager, à la paume ou à la chistera…

  6. Ghusse dit :

    A en croire un de tes précédents billets http://www.blogthib.com/index.ph... il semble que ta vitesse varie beaucoup (je ne parle pas en terme de course à pied, juste de mesure) au cours du parcours. Ca ne m’étonnerai pas non plus que la distance des foulées suive à peu près cette courbe…

    Il serait intéressant de relever le nombre de pas sur chaque tronçon, mais je pense qu’il ne faut pas chercher plus loin les erreurs de mesure.

  7. Docthib dit :

    @ Ghusse : bien vu. En plus, tu as toujours été diplomate. En langage thib, je traduirais par "j’ai vu que tu ralentissais à mort, tel une limace ayant consommé du gros sel, ce qui explique que tes foulées soient passées de 0,90 m à 0,32 m".
    C’est en effet cela 🙁
    Il n’empêche, si j’ai le temps (ce qui m’étonnerait), je testerai la piste de 400 m du quartier chelou avant de partir en Corse (la Corse étant, comme chacun sait, absente de Google Maps). A plus Ghusse.

  8. Eric C. dit :

    J’abonde dans le sens de Ghusse, un podomètre ne sait que décompter les foulées.
    Quand longueur de foulée varier, longueur affichée se tromper.
    J’abonde dans le sens de Ghusse (bis), 4% d’erreur sur un appareil de mesure, c’est excellent.
    J’abonde dans le sens de Ghusse (ter), c’est davantage la longueur de la foulée qui varie que la fréquence. Donc ton podomètre se plantera d’autant plus que tu feras des courses "atypiques"

  9. Docthib dit :

    Merci, Eric, c’est d’une limpitude claritine. Je m’en vas faire comme Rocky, je vais mettre une petite ficelle attachée entre mes deux chevilles pour m’entraîner… ou arrêter de me prendre la tête avec ces mesures, qui sont ben suffisantes pour mes modestes besoins.

  10. guigui dit :

    Aïe Thib! J’ai bien peur que la fille avec qui vous êtes sorti vous aie raconté quelques "gezurak" (bêtises). Petit cours d’euskara :
    Montagne se dit en basque "mendi".
    "Itsaso" signifie la mer et est utilisé comme prénom.
    Pour la prononciation, le "s" basque se prononce "ch", mais un "ch" plus "doux" qu’en français, plus proche du s.

    A propos des jolis prénoms basques, vous avez peut-être eu en cours une étudiante espagnole qui s’appelle "Edurne" : son prénom signifie neige en basque.

  11. Docthib dit :

    OK, Guigui, on se parlait beaucoup avec cette créature (pas l’étudiante, hein), mais pas en basque. Je vous crédite à 100%, et me débite d’autant : je devais dire n’importe quoi. Le pire, c’est quand je suis payé pour le faire. Je ne me souviens pas de cette Edurne, mais je le prénom est joli. Je n’en ferais pas un poème, la rime qui me vient à l’esprit étant trop triviale. Que je suis fin et subtil, moué, un vrai cadeau…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.