Couples pavloviens 2

Je mets à jour progressivement le thibillet sur les « couples pavloviens » (cf. thibillet). Le billet évolue donc au fil de nos contributions, et le choix peut devenir difficile : certaines expressions se tiennent en tant que telles, et on ne peut peut pas dire qu’un mot appelle l’autre.
Exemple d’expression toute faite (couple non pavlovien) : la pierre de touche, la clé de voute ;
Exemple de couples pavloviens : un couple … mal assorti ; Une rencontre… improbable.
Quand on donne le premier terme, le second apparaît de manière quasi automatique, pavlovienne, même si l’expression en tant que telle n’est pas une expression « toute faite ». J’avoue que la distinction est subjective.

Cette entrée a été publiée dans Réflexions. Placez un signet sur le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.