Productivité – Chronos

Traitons donc du temps. Rien ne sert de chercher à améliorer sa productivité si l’on ignore le temps. Ou plutôt les temps. Ce sera un thibillet rapide, tant les choses sont simples.

  1. Avoir un temps précis. Il existe des horloges atomiques accessibles gratuitement, on peut même les insérer dans son blog (colonne de gauche, en bas) ou dans une page web (à droite). Idéalement, régler l’horloge de l’ordinateur pour se synchroniser sur un temps précis (prélude utile pour l’étape 2.)
  2. Télécharger un petit utilitaire qui se lance au démarrage et affiche l’horloge en transparence par dessus tout le bordel du bureau, et permet de suivre la dégringolade des grains de sable qui nous rapproche tous de la mort (oui, même toi, là, avec ton doigt dans le nez). Pour ma part, j’utilise ClockX chez moi, au boulot, en salle de cours…
  3. Apprendre à éviter l’effet zapping : éteindre le logiciel de messagerie de temps en temps, se fixer des plages de temps.
  4. Dissocier toujours les tâches importantes des tâches urgentes. L’urgent-important, OK, on traite. L’urgent-pas important ne devrait pas passer devant l’important-non urgent.
  5. Au besoin, relire Sénèque, De la brièveté de la vie. Je cite de mémoire :

A propos du temps : nous jouons avec un des éléments les plus importants de notre vie, et pourtant, nous le traitons comme s’il était futile, consommable sans restriction, et comme si sa valeur était nulle parce que nous ne le voyons pas.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>