Discussion dans mon corps, après le marathon

– Allez, plus vite que ça, les globules, on aura jamais terminé sinon…
– Ouais, on y va, mais alors, on ne sait plus où donner de la tête !
– Mais dépêchez-vous : vous voyez pas que ça s’écroule, là ? Allez, colmatez-moi ça !
– Mais ça va pas être beau, Chef…
– On s’en fout, que ça soit pas beau, vous croyez qu’on a le temps de faire du beau ? Vite, viiiiite, ça va nous tomber sur la gueule !
– Oh ça va, hein, j’ai pas dix bras non plus…
– Chef ?
– Ouais ?
– Qu’est-ce qu’on fait de cet organe ?
– Mais qu’est-ce que c’était, à l’origine ?!
– Ben, on sait pas, il est dans un sale état, on reconnait plus bien…
– Pfff, y a rien à rattraper, balancez-moi ça dans la vessie, ni vu ni connu.
– Ok, à la une, à la deux, à la trois ! (splaouf)
– Et ces tisssus, là, pourquoi ils sont encore tous violets ? (quelle odeur, mon dieu !). Ho, je te cause ! Pourquoi tissus encore nécrosés, 4 jours après La Grande Catastrophe ?
– Ben Chef, il a pas mal de cours actuellement, alors il est tout le temps debout (et y a pas beaucoup de strapontins libres dans le métro…)
– Mais il est cinglé ! Cin-glé ! Moi je vais rendre mon tablier, hein ! Demandez au cerveau ce qu’il fait pendant ce temps, j’ai l’impression qu’il est encore réveillé.
– Il a rangé tous ses papiers administratifs, et là, il écrit pour son blog en mangeant du chocolat blanc.
– Y a encore le foie qui va brmer, tiens. Bon allez, rideau, envoyez-lui quelques hormones du sommeil, qu’on puisse bosser tranquilles…
– C’est parti, j’ai envoyé Samantha, Ambre et Maëva.

RIDEAU

Cette entrée a été publiée dans Courir. Placez un signet sur le permalien.

0 Responses to Discussion dans mon corps, après le marathon

  1. Monsieur Jean dit :

    Samantha, Ambre et Maëva, ce sont les petites soeurs de Morphée ? Ou celles de Charon ? En d’autres termes, faut-il s’inquiéter d’un possible trépas ? Non, parce que ce documentaire est tout de même inquiétant…

    Enfin, j’espère pour vous que votre Orphée n’est pas trop pressé(e) ou inquiét(e) et qu’il (ou enfin, elle) ne se retournera pas avant que vous ne soyez vraiment revenu de ces 42km infernaux.

  2. Lili dit :

    meuh non , monsieur jean!
    Ambre, maëva et Samantha ça doit être les masseuses de l’institut de beauté en bas de chez lui …
    ( c’était juste pour dire bonjour à monsieur jean !)

    Doc, et qui va tondre la pelouse dimanche ? !!!

  3. Yann dit :

    C’est beau comme un épisode d’ "Il était une fois la Vie"….
    Courage!

  4. valid dit :

    Il y a du François Pérusse dans ce billet…

  5. Docthib dit :

    @ Monsieur Jean : non, ce ne sont pas les erynnies, mais des nymphettes clochettes inductrices de sommeil. Quant à passer de l’autre côté du miroir, non, pas encore, j’ai encore quelques 180 km à courir avant de pouvoir me reposer, tel Dieu son 7ème jour.

    @ Lili : j’ai tondu la pelouse hier, vous voyez, derrière le Daredevil en moi, il y a John Deere…

    @ Yann : j’y ai pensé en l’écrivant, en effet, j’aurais aimé un mélange de "il était une fois la vie" et "tout ce que vous avez voulu savoir…" (etc.)

    @ Vaid : merci, merci, merci ! Là je suis flatté ! Il manque juste la petite voix trafiquée d’Elie Semoun…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.