Fluctuat nec dormitur

Solitude standing Si je plaçais le temps que j’ai passé en insomnies, et que je capitalisais les gains sur un PEA, de telle sorte que je sois défiscalisé au bout de 5 ans (sauf CSG CRDS)
… quelles hibernations je pourrais me payer.
Cette entrée a été publiée dans Perso and taguée , , . Placez un signet sur le permalien.

0 Responses to Fluctuat nec dormitur

  1. Lili dit :

    Doc,votre photo a des airs Hitchcockiens!(chapeau!)
    On se croirait dans "Fenêtre sur cour"…et on se plait à vous imaginer (enfin surtout moi!) à mater avec une longue vue votre Gracieuse voisine …ou attendant la visite d’un ange.
    J’aurai plutôt dit que vous trustiez dans l’immobilier 🙂

    (ou simplement effet de la pleine lune!)

  2. Docthib dit :

    Merci, Lili, de remettre les choses en perspective : je pourrais être, comme James Stewart, avec une (voire deux) jambe(s) dans le pltre. L’attente, ouais, je connais un peu. Je crois que ça donnera un caillou noir (un basalte ?) dans la journée.
    L’immobilier, mais ma pauvre amie, il y a une Bulle ! Comme pour le Web 2.0, et le thon rouge ! Il fallait acheter il y a 5 ans ! (air connu)

  3. Lili dit :

    Alors faut-il spéculer sur la lune ?
    en ces jours ou la NASA réaffirme ses projets de colonies spatiale , je milite pour qu’on la laisse en paix!

    dilbertblog.typepad.com/

  4. Da vinci Yog dit :

    Moi je dis il faut spéculer sur les cordes, les 2-branes et les dimensions parallèles…

  5. Docthib dit :

    @ Lili 2 : (et j’ai récupéré votre commentaire 1 original, qui était plus beau, plus long, et plus complimenteux, que le 1 modifié)(Spamplemousse interprète un peu trop littéralement mes mots spam : IRS est un mot spam, mais « cette photo a des airs hitchcockiens » devrait passer, non ? Eh ben non, le plombier cyber doit encore déboucher cette tuyauterie à la main.)
    La lune est déjà habitée par des Sélénites, qui sont fort doctes, et dont les théories sont au moins autant valides, sinon plus, que les billevesées terrestres. Cf. Cyrano de Bergerac, opus citatum (il y a quelques jours). Pour ceusses qui rechigneraient à lire le bonst françois comme il se parloit, je rappelle l’existence de l’excellente BD De cape et de crocs, 7 tomes de bonheur (dont trois tomes chez les Sélénites) et c’est pas fini.
    Alors c’est pas trois amerlauds, fussent-ils riches, qui vont bouleverser ce bel équilibre des planètes.

    @ Da Vinci Yog : on sent le spéculateur du monde physique, voire métaphysique ! Après les quarks et les gluons, que nous réserves-tu ?

  6. Monsieur Jean dit :

    @ Doc 1 : oui, enfin, je viendrais pas manger chez vous si votre thon rouge est frais d’il y a cinq ans… 🙂

  7. Christian dit :

    De temps en temps, j’aimerais être un brin d’herbe :
    Gazon maudit

  8. Docthib dit :

    @ Monsieur Jean : vous auriez tort. Le thon faisandé a un fumet que n’a pas le thon d’élevage (aucune ressemblance voulue avec un sketch d’un humoriste graveleux, donc à succès).

    @ Christian : que t’as bien raison, homme des bois. Ecoute toujours Tryo, « la main verte », ou « promenade en forêt », ça calme… Sinon, j’ai rechappé ton code HTML, qui avait été mouliné dans le sens senestrogyre (à cause d’un effet venturi, la tempête n’est pas loin).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.