Perdu dans la 2.0 ème dimension

Les plus assidu(e)s parmi vous l’auront noté : j’ai eu comme un passage à vide. Pas moi perso (quoique, ma nuit de lundi à mardi, ça a été Grand Grand Grand), pas moi non, mais mon moi identité 2.0 (et quelques cornichons), c’est-à-dire mon bleug.
Plouf, disparouch un jour.
Aujourd’hui, plouf, réapparouch !

Je sais parfaitement pourquoi, mais c’est le comment qui m’intéresse le plus. Et pour cela, je vais investiguer. Cela donnera lieu – à court terme – à un thibillet techno-web-économique comme j’en mitonne trop rarement, et – à plus long terme – à un changement possible d’hébergeur, parce qu’on ne me la fait pas.
Mais notez déjà que c’est de votre faute, à vous tous.
Et que plus vous me lisez, plus je risque de re-disparaître, pffuit.
Voici donc le temps du sevrage (car entre sevrage et servage, il y a juste la plaçounette d’une lettre qui change).

Cette entrée a été publiée dans Blog and taguée , , . Placez un signet sur le permalien.

0 Responses to Perdu dans la 2.0 ème dimension

  1. L'inconnu du 3ème étage dit :

    En l’occurrence, c’était plutôt la 404ème dimension…

  2. Yann dit :

    Ca, c’est une annonce de billets par la bande ou je ne m’y connais pas.

  3. Docthib dit :

    @ L’inconnu du 3ème étage : je ne compte plus le nombre de dimensions. En euros que je dois, je suis à la 88ème dimension, et ça monte à chaque minute…

    @ Yann : c’est une annonce de thibillet par la bande… passante.

  4. Yann dit :

    Hu hu c’est ce que je pensais aussi, les autoroutes de l’information oui; mais il y a du bouchon sur la nationale non?
    La popularité ça ne se décide pas 😉

    … ou le volume de spam était trop conséquent 😉

  5. tu n’étais pas le seul ce jour-là. Farewells a eu le même problème. Il est chez free (à titre d’information)

  6. Docthib dit :

    @ Yann : ce n’est ni popularité, ni spam. La suite à venir…

    @ La grande Loulou : l’étau se resserre ! J’ai eu une semaine de problèmes de connexion chez Free… Rien à voir avec ce blog, mais quand même…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.