Dreams, de Fleetwood Mac

Ce n’est pas un jour pour pondre un thibillet. J’ai fait une suite de rêves de fou furieux. J’ai d’abord rêvé que je devais rentrer dans la villa de mes grands-parents (il n’y a plus de villa, et je n’ai plus de grands-parents, paix à leur me) mais des loups-garous (ou des forces venues de Vega, je ne voyais pas bien) étaient en embuscade.

J’ai donc bondi dans la forêt environnant la maison (elle a dû pousser depuis que la maison a été vendue) et je me suis fondu dans le paysage, prenant les mains des arbres et sautant de l’un à l’autre en rythme avec le vent, de telle sorte qu’on ne voyait qu’une branche qui flottait, c’est-à-dire moi. Au passage, j’ai glné quelques disquettes dans le jardin (probablement sur mes ennemis du monde de Lyoko) et je suis arrivé par la porte du garage avec une boite de disquettes à la main.
Il y avait une grosse fête, et l’on m’a prestemment délesté de mes disquettes, mais je connais la fin du rêve : à la fin, les autres disaient « tiens, et c’est quoi finalement ces disquettes que tu avais amené ? » et je disais « je ne sais pas, je les ai trouvées dans le jardin » et ils allumaient un IBM PC XT et les regardaient, et il y avait les plans de l’Etoile Noire et ils disaient « mais c’est formidable, la Rébellion peut enfin se venger de l’Empire ».

Et puis je me suis retrouvé muté à Bordeaux School of Management, et mon seul souci, c’était de faire migrer mon site web. Bordeaux était une ville nocturne, avec de grands immeubles bourgeois donnant sur des avenues désertes. C’était plus kafkaïen qu’oenologique. Je me disais « ben merde, c’est pas terrible comme mutation ». Et puis j’ai zoum-zoumé.

Mais comme j’ai promis une liste des intros de pop-rock, je vais m’y atteler. D’où le titre.

Cette entrée a été publiée dans Perso and taguée , . Placez un signet sur le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.