Devise de vie

Je suis en train de relire toute ma collection de Calvin et Hobbes (rappel : BD en 4 cases (comic) qui met en scène un insupportable petit gamin de 6 ans (Calvin) et son tigre en peluche (Hobbes), qui « n’apparaît » qu’aux yeux de Calvin. Article Wikipedia ici). Je tombe sur la discussion suivante :
Calvin : « Vis l’instant présent » est ma devise. Tu ne sais jamais combien de temps il te reste ! Tu peux traverser la rue demain et PAF, être renversé par un camion ! A ce moment-là, tu regretteras de n’avoir pas pris plus de temps à te faire plaisir ! C’est mon opinion, « vis dans l’instant ». Et toi, Hobbes, quelle est ta devise ?
Hobbes : « Regarde avant de traverser la rue ».

C’est évidemment Hobbes qui a raison, mais je voulais juste souligner que la devise de Hobbes correspond à une sous-partie de celle de Calvin : les deux ne sont pas du tout antinomiques, elles sont au contraire reliées.

Dans le même genre d’idées, Linus demande à Charlie Brown (dans Peanuts, article wikipedia (à travailler) ici) :
Linus : Quel est le secret de la vie ?
Charlie Brown : 1. faire du covoiturage, 2. regarder des deux côtés avant de traverser, 3. décongeler les aliments avant de les manger.

Et mon ultime pour aujourd’hui, Snoopy répond à la question « Comment rester en bonne santé ? » : 1. Faites du sport régulièrement, 2. Mangez beaucoup de fruits et de légumes, 3. Apprenez à faire le roulé-boulé.

Quelle est votre (vos) devise(s) de vie ?

Cette entrée a été publiée dans Réflexions and taguée , , , , , . Placez un signet sur le permalien.

0 Responses to Devise de vie

  1. Léo dit :

    Figurez-vous que je me suis très souvent dis que ma devise était "profite du jour présent" care je pense que la vie est courte finalement… donc comme Calvin… mais j’aime bien aussi l’idée de faire des roulé-boulés car ça change!

  2. nerik dit :

    Je sais, c’est connu comme le steak tartare mais j’adore cette phrase de René Char
    "Impose ta chance, va vers ton risque, sers ton bonheur. Et à te regarder, ils s’habitueront!»

    Je me suis dis que si j’avais écris "Get rich or die tryin’" tu m’en aurais voulu…

  3. Docthib dit :

    @ Léo : c’est surtout que les roulé-boulés permettent d’éviter les projectiles, voitures, et autres caddies qui nous menaçent quotidiennement. Le terme original était « 3. Learn how to duck »

    @ Nerik : citation connue, en effet, mais cela ne signifie pas qu’elle soit fausse. Je l’aime bien, surtout quand on écrit « serre ton bonheur ». Certes, ça change le sens, mais comme c’est ainsi que Char l’avait écrite… 😉 En fait, c’est amusant, car une recherche sous Google donne cette citation que l’on écrive « serre ton bonheur » (650 000 résultats) ou « sers ton bonheur » (199 000 résultats, autant dire rien…)
    Et j’aime bien aussi « get rich or die trying », mais je te répondrai « define rich ».

  4. nerik dit :

    Autant pour moi, pour être honnête, je ne me rappellais plus la citation exacte, j’ai fait une recherche google, et j’ai bêtement copier coller la citation… Ca m’apprendra à faire confiance au web….
    Ceci dit j’aime bien "sers ton bonheur", limite plus que "Serre ton bonheur"

  5. J’adore Calvine&Hobbes ! Merci Dc de m’y avoir refait penser.
    Moi j’aime bien celle là : "Il faut du chaos en soi pour enfanter une étoile dansante. " d’un certains Nietzsche…

  6. Da vinci YoG dit :

    Ma devise de vie est un poème de Rudyard Kipling, LE poème "Si".

    Si tu peux voir détruit l’ouvrage de ta vie
    Et sans dire un seul mot te mettre à rebtir,
    Ou perdre d’un seul coup le gain de cent parties
    Sans un geste et sans un soupir;
    Si tu peux être amant sans être fou d’amour,
    Si tu peux être fort sans cesser d’être tendre
    Et, te sentant haï, sans haïr à ton tour,
    Pourtant lutter et te défendre;

    Si tu peux supporter d’entendre tes paroles
    Travesties par des gueux pour exciter des sots,
    Et d’entendre mentir sur toi leurs bouches folles
    Sans mentir toi-même d’un seul mot;
    Si tu peux rester digne en étant populaire,
    Si tu peux rester peuple en conseillant les rois
    Et si tu peux aimer tous tes amis en frère
    Sans qu’aucun d’eux soit tout pour toi;

    Si tu sais méditer, observer et connaître
    Sans jamais devenir sceptique ou destructeur;
    Rêver, mais sans laisser le rêve être ton maître,
    Penser sans n’être qu’un penseur;
    Si tu peux être dur sans jamais être en rage,
    Si tu peux être brave et jamais imprudent;
    Si tu sais être bon, si tu sais être sage
    Sans être moral ni pédant;

    Si tu peux rencontrer Triomphe après Défaite
    Et recevoir ces deux menteurs d’un même front,
    Si tu peux conserver ton courage et ta tête
    Quand tous les autres les perdront,
    Alors les Rois, les Dieux, la Chance et la Victoire
    Seront à tout jamais tes esclaves soumis
    Et, ce qui vaut bien mieux que les Rois et la Gloire,
    Tu seras un homme, mon fils.

  7. Da vinci YoG dit :

    " Apprendre a mourir ! Et pourquoi donc ? On y réussit très bien la première fois ! "
    [Chamfort]

  8. nerik dit :

    Disgustingly rich…

  9. Yann dit :

    Etre quelqu’un de bien. (auteur inconnu, date inconnu).

    et surtout ça n’empeche pas de faire des roulé boulé

  10. Docthib dit :

    Merci à tous pour ces devises inspirantes, j’en fais mon miel, que dis-je, mon hydromel. Bon, y a Yog qui n’a jamais autant écrit que depuis qu’il a annoncé qu’il arrêtait de bloguer pour 10 jours… et Yann, c’est pas Enzo Enzo, l’auteur ?

  11. Vero dit :

    Mon trio gagnant du moment serait:

    "Life is what happens to you while you’re busy making other plans" John Lennon

    "Dare to be naive" anonyme

    "Sign of success is being able to laugh and enjoy the pleasure of daily living." David Mamet

  12. cyclopio dit :

    et bien moi j esuis fan de tes articles, quoi qu’onp uisse en dire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.